· 

Wesley Saïd régale Gaston Gérard


Il est environ 22h30 ce vendredi premier décembre lorsque Wesley Saïd permet au public de Gaston Gérard de se lever une troisième et dernière fois. A la suite d'un mouvement à montrer dans les écoles de football, le numéro 9 Dijonnais place un plat du pied coté droit du but de Costil, battu. Le score en reste là, le DFCO s'impose 3-2 dans un match où le mental aura beaucoup compté.


Homme du match

 

Mené par deux fois dans un match qui fera date dans les mémoires Dijonnaises, le DFCO s'impose finalement contre cette équipe qui avait pourtant exterminé les verts plus tôt dans la semaine (3-0). Des buts, dont un absolument fou de Malcom à 36 mètres des cages de Reynet, du jeu et une belle ambiance, que demander de mieux? C'est pour ce genre de rencontre qu'on aime ce sport! D'ailleurs petit conseil à Canal +, un DFCO-FCGB a bien plus de classe qu'un très ennuyeux MHSC-OM. Fin de la parenthèse.

Ce soir là, Wesley Saïd (22 ans) disputait son 45ème match de Ligue 1, son 19ème en tant que titulaire. Cette rencontre face aux Girondins de Bordeaux est sûrement la plus aboutie de sa jeune carrière au haut niveau (il faudra lui demander). S'il permet d'inscrire le but victorieux, c'est aussi lui qui délivre ce ballon parfait à Benjamin Jeannot en éliminant Gajic le long de la ligne de but (2-2). Avec 60% de duels remportés (6 sur 10) et 80% de passes réussies (21 sur 26), le natif de Noisy-Le-Grand en Seine-Saint-Denis aura donné du fil à retordre aux défenseurs de Joselyn Gourvennec. Un attaquant rapide et technique, un style de jeu porté sur l'élimination de l'adversaire, Saïd est déjà un joueur très connu du monde professionnel.


Une cinquième saison en professionnel 

 

A seulement 22 ans, Wesley Saïd, c'est déjà 39 matchs de Ligue 2 pour 5 buts inscrits. En ligue 1, un compteur débloqué la saison dernière au Stade Rennais avec 7 buts marqués pour 19 titularisations.

Il signe son premier contrat pro en janvier 2013 après plusieurs entrainements avec l'équipe dirigée par Fred Antonetti mais il évolue cependant avec la CFA2 où il inscrit 6 buts en 13 matchs. 

On ne parle pas d'un joueur classique pour autant. L'attaquant Dijonnais a bien connu la sélection nationale. Avec les moins de 16 ans dans un premier temps où il s'éclate avec un certain Hervin Ongenda (11 sélections pour 9 buts) . Puis avec les 17 et 19 ans où là en revanche, il faut bien l'avouer, c'était nettement moins la fête. Dans un premier temps éliminé en phase de poules de Coupe d'Europe puis non qualifié à la suivante, on était pourtant en droit d'attendre mieux de cette génération. Nul besoin de lui jeter la pierre pour autant, il y avait aussi un certain Rabiot et aujourd'hui personne ne peut lui en tenir rigueur.

Cet été, l'attaquant formé au centre de formation Rennais s'engage avec Dijon pour les 4 prochaines saisons. Il correspond bien au style de jeu que veut proposer Olivier Dall'Oglio. Effectivement ça se voit! Cette saison à Dijon, il est choisit titulaire à 8 reprises. Il participe à un total de 13 rencontres sur 16 et représente 13% des buts du DFCO. Ainsi, le joueur est à seulement un but d'égaler son record de la saison dernière (4 buts). Nul doute qu'il y parviendra, il reste tout de même 22 batailles de Ligue 1 à disputer.


A l'image de son équipe (5ème meilleure attaque), Wesley Saïd est un joueur qui se porte bien, qui sait construire sa carrière et qui prend certainement beaucoup de plaisir sur les pelouses de notre championnat de  Ligue 1.

S'il reste encore des pessimistes quant à son arrivée cet été, vous avez maintenant la confirmation que son transfert à Dijon était un vrai choix. Un choix déterminant dans le jeu des Bourguignons. Un choix qui peut-être sera payant en fin de saison. Car rappelons-le, rien n'est joué. Le classement est très serré. Des joueurs qui réussissent un beau début de saison et qui s'effondrent en deuxième partie, il y en a eu, il y en aura encore. Des relégués inattendus, il y en a eu et là encore, il y en aura.  

 

Matthieu Mugneret         


Kwon: l'étoile montante
Kwon: l'étoile montante

Écrire commentaire

Commentaires: 0