· 

Amiens, la bonne surprise de la Ligue 1



Non, il n'y pas que le PSG, l'OL ou encore l'OM. Amiens, c'est l'un de ces clubs qui contribuent à rendre le football encore plus beau en écrivant des histoires improbables. Jeune et vieux à la fois, ce club fondé en 1901,  découvre seulement la Ligue 1. Une équipe et des supporters à qui la France du football annonçait humiliations et relégation.


Après plus d'un siècle d'existence, Amiens découvre le championnat de Ligue 1 pour la première fois de son histoire. Créé 5 ans avant le RC Lens ou encore 43 ans avant le LOSC (rien que ça!), l'ASC est donc le jeune vieux de notre championnat.

Qui connaissait vraiment ce club avant cette saison? Oui, on sait qu'il y a un club à Amiens. Mais qui en sont les joueurs, dans quel stade évoluent-ils? Là, c'est plus flou. A vrai dire, c'est normal. Aucun titre à part une finale de Coupe de France en 2001 et aucune saison dans l'élite avant cette année. Il nous reste beaucoup à découvrir de ce club de Picardie.


Amiens rend le football plus beau

 

Il y a deux ans, l'ASC disputait le championnat de National. Alors qui pouvait imaginer ce modeste club accéder à la Ligue 1 au printemps dernier? Personne!

D'ailleurs, les dirigeants étaient-ils prêts à cela? En tout cas, ni les supporters, ni les joueurs et encore moins ce stade de la Licorne (12 000 places) n'y étaient préparés.

Rappelons qu'Amiens accède à l'élite sur la toute dernière journée de Ligue 2 grâce à un but inscrit à la 96ème minute. Ainsi, les Picards passent devant le RC Lens. Improbable et pourtant...

Voilà déjà que les supporters de Ligue 1 accueillent les Amiénois comme eux seuls savent le faire. Un mélange de moquerie et de mépris. La saison n'a même pas démarrée que déjà l'ASC termine bon dernier. 

Et déjà arrive la première journée de Ligue 1. Un choc de culture ou plutôt un choc de compte bancaire car Amiens se déplace au Parc des Princes pour y affronter le PSG qui vient d'officialiser un petit nouveau, Neymar. 

Il y avait du monde au Parc et sûrement plus devant les télévisions. Certes, parce que c'était la présentation officielle du Brésilien mais c'était surtout le moment où jamais pour voir 6 ou 7 buts. L'ASC allait donc se faire éclater par Cavani et sa bande, Amiens serait pulvérisé en moins de deux et à la fin de cette première rencontre, ils seraient remis à leur place de dernier, qu'ils ne quitteraient sans doute jamais.

 


Christophe Pélissier: Un homme ordinaire qui accomplit l'extraordinaire 

 

Terrible déception. Amiens ne s'incline que 0-2 au Parc des Princes. On accuse le coup mais on se console en se disant que Paris n'a pas vraiment joué.

Du côté d'Amiens, le mois d'août n'est pas glorieux et début septembre, le club se retrouve en fond de tableau. Oui, mais le meilleur est à venir. Car Christophe Pélissier, le coach Picard prône une tactique basée sur le jeu! Quoi? Qu'est-ce que c'est que cette petite équipe qui décide de jouer comme un grand de Ligue 1? Oui, à l'image de Kakuta, Amiens va jouer l'attaque et va même prendre des points. Ainsi cette saison, ce sont des clubs comme l'ASC, le DFCO ou encore l'ESTAC qui montrent un exemple que devraient suivre l'ASSE, le TFC et bien d'autres.


Le bilan après 16 journées

 

Le week-end vient de se terminer. L'un des faits marquants, c'est cette défaite des Picards à Rennes (2-0). Pourquoi un fait marquant? Car Amiens venait d'enchainer une série de 7 matchs sans aucune défaite en Ligue 1. Personne ne l'avait vu venir cette série!

Pourtant aujourd'hui, l'ASC est classé 9ème avec 21 points, soit 17 de plus que la lanterne rouge Messine. Oui, les joueurs de Pélissier assurent sur de nombreuses lignes. Victorieux de Lille, Bordeaux et Nice, un nul contre Monaco, le champion de France en titre (je préfère préciser car aujourd'hui on a tendance à l'oublier) mais surtout, des victoires contre des concurrents directs au maintien (Dijon, Metz et Strasbourg). Ainsi, avec la 6ème meilleure défense (17BC) et la 13ème attaque (15 BP), Amiens surprend le monde du ballon rond.


Opération maintien 

 

Si les Amiénois s'invitent dans la première partie de tableau, ils ne perdent pas pour autant de vue  que le principal objectif de la saison est le maintien.

Considérons qu'il faudra 41 points pour l'assurer (ce sera sûrement moins), ils peuvent valider le fait que 50% du boulot est fait. Avant la trêve hivernale, l'ASC a bien réussi son entrée en Ligue 1. Cependant rien n'est joué, il faut garder les pieds sur terre. Un classement très serré et une petite série de défaites pourraient rapidement envoyer Amiens en zone rouge. Il faut donc confirmer dès le mois de janvier prochain. Ce ne sera pas chose simple car Amiens est maintenant attendu et l'effet surprise va se dissiper rapidement.

Quoi qu'il en soit, l'histoire de ce petit club aux aspects amateurs donne beaucoup d'espoirs à ceux qui n'imaginent pas le haut niveau sans les millions d'euros.

Finalement à Amiens, il ne reste que le maillot et l'ambiance conviviale pour rappeler l'image amateur qu'on leur attribuait. 

 

Matthieu Mugneret      



Écrire commentaire

Commentaires: 0